dimanche 24 juillet 2016

Chronique - La Belle et la bête et autres contes


La Belle et la bête et autres contes

 
Contes

 
Histoires: «La Belle et la Bête», «Le Vilain Petit Canard», «Belote et Laidronette», «Riquet à la houppe»
Auteurs: Mme Leprince de Beaumont (La Belle et la bête et Belote et Laidronette), Hans Christian Andersen (Le vilain petit canard) et Charles Perrault (Riquet à la houppe).
Maison d'éditions: Hachette, collection biblio collège.
Date de sortie: 23 janvier 2008
Nombre de pages: 128
Prix: 3€

Synopsis: Il était une fois un prince qu'un enchantement avait métamorphosé en bête et une jeune fille très belle et très bonne… Il était une fois un prince très laid mais plein d'esprit et une jeune fille très belle mais dépourvue d'intelligence...ou bien encore un vilain caneton qui était en réalité un cygne…

De Perrault à Andersen, en passant par Madame Leprince de Beaumont, les contes merveilleux tendent à notre réalité un miroir magique dans lequel se dessine le destin de ces personnages tributaires du regard des autres et dans lequel finit par se dissiper le mirage des apparences trompeuses.

Mon avis: Je participe au Harakiri Livresque, avec d'autres membre du groupe Livresquement vôtre (Je vous met le liens de la vidéo plus bas), et Madelyne de la chaîne youtube Madelyne BookDiary m'as choisi «La Belle et la Bête et autres contes», voici donc la raison pour laquelle j'ai lu se livre maintenant. Je me suis lancée avec précipitations, avec envie, dans ce livre. Vous savez peut être, ou peut être pas, l'attachement que j'ai envers «La Belle et la Bête» Le Walt Disney, j'adore ce Disney, que j'ai découvert et aimé vraiment tard, vus que c'était il y a seulement 3 ans. Je me languissait vraiment de lire ce livre, je m'y suis donc lancés très rapidement, je m'attendait à retrouver toute cette magie, malheureusement j'ai été un peu déçu (ce qui est bête à dire, parce qu'enfaîte pour moi le vrai «La Belle et la Bête» est le Disney, ne me tapait pas s'il vous plaît). Je n'ai pas retrouvez la magie de l'histoire, je m'attendait à retrouvez des chandeliers, des horloges, des tasses de thés qui parlent malheureusement pas du tout, même la Bête est pour moi moins magique, dans le Disney la bête est méchant au début, mais au fur et à mesure il fait des efforts pour être de plus en plus gentille avec la Belle, et à la fin on l'aime beaucoup. Alors que là dés le début, il vas être gentille avec la Belle, et tout les soirs il vas lui demandez de l'épouser. Mais la magie est quand même présente, (il y a de la téléportations les gens, donc il y a de la magie!!) D'autant plus que l'histoire est encore différente car là Belle à des frères et sœurs, et je suis une personne qui aime beaucoup la relation père-fille de Belle et de son père (Maurice je crois), et j'aime bien le fait qu'il est pris pour un fou, mais que Belle le défend… Et puis Gaston n'était pas là, c'est nul, j'aime bien me moquer de lui.:( J'ai quand même bien aimé ce conte.

J'ai ensuite continué avec «Belote et Laidronette», c'est l'histoire que j'ai le moins aimé, dedans on retrouve une sœur qui est très belle mais qui n'est pas du tout intelligente, Belote, et Laidronette ça sœur est son contraire. Et ce livre montre que la beauté ne fait pas tout, que l'intelligence, l'esprit est plus important.

L'histoire qui suit est «Riquet à la houppe», nous retrouvons Riquet qui est un jeune homme noble mais qui est née moche, alors une des fée annonce à sa mère qu'il sera très intelligent, et lui fait don de rendre intelligent la personne qu'il aimera. Il tombe amoureux d'une princesse, qui est magnifique mais qui n'est pas vraiment aimé car elle n'a aucune intelligence, elle est très simple d'esprit, mais elle a le don de donner la beauté à la personne qu'elle aimera… Même si ce conte reprend la même moral que celui d'avant, je l'ai énormément aimé, et beaucoup plus que celui d'avant.

Le dernier conte est «Le vilain petit canard», que je connaissais déjà contrairement au deux derniers, ma première approche de ce conte vient du dessin animé «Lilo et Stitch» quand Stitch prend se livre, et se rend compte qu'il est un peu comme le vilain petit canard (ce passage me fait toujours pleurer d'ailleurs), du coup c'est un conte que j'aime beaucoup. J'ai beaucoup aimé ce conte, qui est plus longs que celui qu'on connaît, le pauvre canard m'a fait trop de la peine, les autres sont ignobles de le rejetés juste parce qu'il est différent (et moche).

Je viens de remarquer en écrivant la chronique, que tout ces contes ont la même moral, qu'il ne faut pas se fier des apparences, que l'habit ne fait pas le moine… j'aime énormément cette morale.

Mon gros points négatifs à ce livre, ce n'est pas les histoires mais la présentation, déjà vus que c'est un livre étudié il y a des pages de questions… Que j'ai sauté, en mode ''je-m'en-fout'', mais ce qui m'a vraiment embêté c'est les définitions de mots, j'aime bien quand en bas des pages il y a des définitions de mots compliqués, mais là ils ont abusés, il y avait la définition de mot tout simple, mais quand je dit simple c'est que je suis tombé sur la définition de canard… ''Face-palm'', et un ou deux mots que je ne connaissais pas n'était pas écrit… Du coup ça m'a vraiment énervé!


En bref: Quatre super contes, que je vous recommande! Mais que je vous recommande dans une autre éditions, à part si l’abus de définition ne vous dérange pas…


Vidéo du Harakiri Livresque :    https://www.youtube.com/watch?v=g0YvOUD5nPw                                         
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vidéo du Point lecture avec ce livre :https://www.youtube.com/watch?v=JaVskhJtk4w




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire